Temps de référence : France métropolitaine (GMT+2)

Lundi 2 Novembre

Modérer les sexualités

17h00 : mot d’introduction par Béatrice Damian-Gaillard (Arènes, Université de Rennes 1) et Florian Vörös (Geriico, Université de Lille)

Conférences d’ouverture

17h30 : Susanna Paasonen (University of Turku), « La valeur de la sexualité sur les réseaux socio-numériques : échos puritains et corps risqués »

18h00 : Sharif Mowlabocus (Fordham University), « La modération du racisme sur les applications de drague gay : le cas de Grindr »

18h30 : discussion en direct

Mardi 3 Novembre

Réseaux socio-numériques

9h30 : Virginie Julliard (GRIPIC, Université Paris 4), « Le chevalier et Brigitte Bardot contre #najatvb et l' »homme enceint » : Dimensions genrée et sexuelle des affects et réassurance la « différence des sexes » dans le débat relatif à la « théorie du genre » sur Twitter»

9h50 : Andrea Zanotti (Irméccen, Université Sorbonne Nouvelle), « Négociation et reproduction des normes sexuelles et de genre chez les utilisateurs de Scruff, application gay de rencontre »

10h10 : discussion animée par Coralie Le Caroff (Cerlis, Université de Paris)

Infrastructures médiatiques

11h00 : Marion Coville (Université de Poitiers), « Les politiques sexuelles de la visite muséale. Le rôle de la culture hétérosexuelle et de l’imaginaire des usages ‘en famille’ dans la conception et la réception d’un jeu vidéo »

11h20 : Fred Pailler (Université de Nantes), « binarisme exclusif h/f et sexualisation implicite des plateformes numériques »

11h40 : Robert Payne (American University of Paris), « Queer Fits : Vers une théorie que des formats médiatiques »

12h00-12h30 : discussion animée par Béatrice Micheau (Geriico, Université de Lille)

Afficher les sexualités

14h00 : Keyvan Gorbanzadeh (Cessp, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne), « Des publicités indécentes ? La régulation sexuelle de l’espace public publicitaire »

14h20 : Elise Marsicano (SAGE, Université de Strasbourg), « S’aimer, s’éclater, s’oublier. Quand Santé Publique France prend des risques dans une campagne contre le sida »

14h40 : Cécile Loriato, (CEDITEC, Université Paris Est Créteil), « La visibilité de l’homosexualité dans l’espace public comme enjeu de prévention du VIH/sida »

15h00 : discussion animée par Marion Dalibert (Geriico, Université de Lille)

Mouvements sociaux

16h00 : Vivien Soldé (CEREP, Université de Reims), « Qu’est ce qu’un bon porno ? Les fédérations de ciné-club confessionnelles et laïques face au sexe sur les écrans ? »

16h20 : Rebecca Sullivan (University of Calgary), « La citoyenne sexuelle-cinématographique de Studio D »

16h40 : Irène Despontin Lefèvre (CARISM, Université Paris 2 Panthéon-Assas), « #NousToutes, vers une mise en normalité des violences ? »

17h00-17h30 : discussion animée par Eugénie Saitta (Arènes, Université de Rennes 1)

Femmes pornographes

18h : projection de la vidéo d’Eva Vocz (Fédération Parapluie Rouge) : « Un bon censeur doit savoir appeler une chatte ‘une chatte’ »

18h30 : discussion avec Eva Vocz, Véra Flyn (STRASS, syndictal du travail sexuel) et Carmina (Le Tag Parfait) autour de la censure du travail du sexe en ligne

NB: En raison du confinement, la performance « Comment être (vraiment) riche avec le porno? » par Eva Vocz et Robyn Chien (Puppy Please), sur une invitation de Latitudes contemporaines, est reportée.

Mercredi 4 Novembre

Écrire la sexualité pour le cinéma et la télévision

9h00 : Ariane Temkine (Cral, Ehess), « L’encodage queer : révélateur d’hétéronormativité dans le cinéma d’animation Disney (1937-1999)»

9h20 : Sarah Lécossais (LabSIC, Université Paris 13), « Dire et écrire les sexualités dans les séries françaises. Quand l’hétérosexualité n’est un sujet et que les personnages gays risquent de clignoter »

9h40 : Déborah Gay (Lerass, Université de Toulouse Paul Sabatier), « Fiction et homonormativité : la représentation de personnages LGBT dans une websérie de France Télévisions »

10h00: discussion animée par Juliette Dalbavie (Geriico, Université de Lille)

Plateformes de sexcam

11h00 : Arnaud Anciaux, Julie A. Gramaccia et Iris Gaudin (Université Laval) « Entre régimes concurrents de représentation et stratégies énonciatives, propositions pour une économie du discours entourant les plateformes de sexcam »

11h20 : Jean-Marc Francony (Gresec) et Pierre Brasseur (Pacte, Université de Grenoble) « Capter l’attention, créer sa griffe : co-produire des contenus pornographiques en direct à l’heure du capitalisme de plateforme »

12h00 : discussion animée par Sandy Montañola (Arènes, Université Rennes 1)

Le cadrage journalistique des sexualités

Médiatiser les violences sexuelles

14h00  : Jeanne Wetzels (CARISM, Université Paris 2 Panthéon-Sorbonne), « Quel espace médiatique pour les violences sexuelles en temps de conflit armé? Aperçu d’une médiatisation dans le Monde depuis 1944»

14h20 : Laure Beaulieu (LabSIC, Université Paris 13) « Evolution des pratiques journalistiques sur des sujets en lien avec les violences sexuelles chez des journalistes de presse quotidienne dans le contexte post Metoo »

Conférence de clôture

14h40 : Florence Le Cam (Université Libre de Bruxelles) et Manon Libert (Université Le Mons), « La rédaction, un espace de travail ‘ non sexué ‘ et non ‘sexuel’ ?»

Parler et faire parler de sexualité

15H15 : Discussion avec Lénaïg Bredoux (Mediapart) et Pauline Verduzier (Les Journalopes)